Angie Gaube
Hypnose à Nîmes
Angie Gaube
Hypnose à Nîmes

Voyage en Amazonie

PODCAST

Voyage en Amazonie

 

Bienvenue dans votre cocon de quiétude. 


Aujourd’hui, je vous emmène en voyage en Amazonie afin que vous preniez confiance en la vie. 


Dans un premier temps, je vais vous demander de vous installer le plus confortablement possible, en prenant vos dispositions afin de ne pas risquer d'être déranger par quoi que ce soit ou qui que ce soit.


Et maintenant dans un deuxième temps, je vous suggère de prêter attention à votre respiration et particulièrement à compter chacune d'entre elles. De ce fait, vous remarquez qu'à chaque fois que vous prenez une inspiration profonde, elle s'accompagne d'une relaxation plus profonde encore, et à chaque fois que vous expirez vous repoussez, vous expulsez la moindre petite tension qui s'était peut être logée dans une partie de votre corps.

Refaites cette expérience toujours en comptant le nombre de respirations que vous avez eu depuis le début, si par cas vous ne vous rappeliez plus, comptez à partir de maintenant.

Vous inspirez profondément et cela vient créer une relaxation plus profonde encore que tout à l'heure quand vous avez commencé et je ne sais pas exactement à quel degré de détente vous êtes arrivé mais je devine que vous pouvez aller encore plus loin, en focalisant maintenant votre attention sur les battements de votre cœur.


Et alors que vous êtes attentif aux pulsations de votre cœur, peut être au niveau du cou, au niveau du cœur ou peut être ailleurs je ne sais pas, peut être allez vous remarquez que vous rentrer encore plus dans un état de détente agréablement relaxant.

Et de manière intéressante, vous êtes entrain peut être de découvrir comment contacter la détente facilement, en se concentrant sur son cœur et sa respiration, et c'est très positif et réconfortant de savoir que l'on peut avoir une technique rapide et efficace pour vous poser, pour vous déposer et pour vous reposer. 
Et tout en comptant également les battements de votre cœur, je voudrais que vous remarquiez quelque chose qui est entrain de se produire, profondément, très profondément et je ne sais pas avec certitude mais il me semble encore plus profondément que vous vous apercevez très probablement de la douceur avec laquelle vous vous laissez totalement aller. Voilà comme ça. 


Maintenant, laissez moi vous amenez en voyage dans une tribu vivant en autarcie, heureuse de vivre dans son espace sacré qui est en  forêt amazonienne. Cette forêt regorge de tribus adverses, mais chacune respecte les villages bien délimités respectifs. 


Vous arrivez en pirogue sur ce fleuve immense qu’est l'Amazone, ayant pris le temps d’admirer la forêt tropicale la plus grande du monde whaou c’est impressionnant !!
L'immersion totale au milieu de ces indigènes est une chance inouïe pour vous, vous allez y découvrir plein de choses. 


Un beau matin, où vous décidez d'aller vous balader seul, il se produit quelque chose d’inattendu. Après quelques pas dans la forêt voisine du village, alors que vous prenez bien soin de vous frayer un chemin dans cette épaisse forêt luxuriante, une flèche vient se planter dans votre épaule droite, ce qui vous fait immédiatement basculer par terre.

Une douleur très désagréable et même lancinante s'empare de votre bras puis vous immobilise entièrement  sur place. Vous retrouvant dans l'embarras pour appeler de l'aide, le sentiment de se sentir seul au monde dans cette jungle grandit en vous.

Vous êtes  en colère de savoir qui a pu oser vous tirer dessus, et puis la peur est présente également : la flèche est peut être empoisonnée, et qu'est ce que vous allez devenir là au milieu de nulle part, est ce qu'on va vous capturer. Tant de questions, tant de scénarios catastrophes viennent envahir votre esprit. 


Bien heureusement, un indigène du village avait décidé de vous suivre ce matin en toute discrétion, pour assurer votre sécurité au cas où vous en auriez besoin, car lui sait et connaît les dangers de cet environnement qui peut être parfois hostile. 
Etant gaillard et fort, il vous hisse très aisément sur ses épaules pour vous ramener jusqu'au village, qui finalement n’était pas si prêt que ça. Vous vous êtes bien trop éloigné sans doute, ce qui n'a peut être pas plu à la tribu la plus proche. Et vous continuez à réfléchir et à vous faire toute sortes de suppositions et puis votre douleur est on ne peut plus présente et vous fait souffrir de plus en plus. 


L’indigéne vous prodigue les premiers soins, et tente de vous enlever la flèche plantée. Mais catégorique vous ne voulez pas, avant de savoir pourquoi, comment et qui vous l'a lancé.

Votre jeune infirmier ne comprend pas pourquoi vous vous entêtez à vouloir connaître ce genre de détails alors que le plus important est de retirer la flèche, selon lui.
 Allongé sur votre lit de paille,  vous ruminez et fulminez contre celui qui a commis cet acte injuste et gratuit pour votre part, et ceci plusieurs jours durant.

Tout les jours, les habitants se relaient auprès de vous, pour vous apportez le soutien, les soins, et un peu de nourriture et d'eau afin que vous puissiez vous remettre sur pied.

Mais vous n'en démordez pas, les questions transitent dans le même sens dans votre tête : « qui m'a fait ça et pourquoi ? Et ça n'a pas de sens et c'est injuste » alors que vous continuez à avoir mal, puisque la douleur s'est propagée dans tout votre corps.

Cette souffrance est interminable décidément. Jusqu'au jour où le sage du village vient vous rendre une visite. Il vous fait comprendre qu'il est absurde de continuer à souffrir alors qu’il suffit qu'on retire la flèche de votre bras.
- « Et puis vous dit t'il, tout le bavardage mental que tu entretiens est il utile ? Qu'est ce qu'il t'apporte ? Tu ne sauras peut être jamais la vérité sur l'intention de celui qui a lancé la fléche, peut être visait t'il un animal, tu n'en sait rien. Fais moi confiance,  laisse toi enlever la flèche et la douleur que tu t'infliges, je vais rester avec toi dans ta hutte, jusqu'à que tu ailles mieux. »


Et vous décidez de lâcher prise et de faire confiance au  vieux sage. Toujours immobilisé sur votre lit, vous écoutez tout les jours le sage vous décrire tout ce qu'il voit dehors, par la petite fenêtre en bambou. 
- « Aujourd’hui, vous dit il, c'est la fête du village et je vois tout les habitants heureux de se retrouver et célébrer cet évènement particulier. Ils dansent entre eux. Les femmes portent la robe traditionnelle avec du rouge, du jaune et du vert, elles dansent en faisant des petits pas et en tendant les bras devant et en chantant. Les hommes eux sont couverts d'un pagne en feuille de bananier fraîchement cueillies, torse nu, et dansent en cercle. Certains d'entre eux jouent des instruments de musique traditionnel, de tambours, de flûte de pan et autres. Leur vie étant régie par le soleil, la pluie et la nature, ils remercient par des présents leur dieux et prient pour l'abondance de leur récolte. »

et tandis que vous vous surprenez à imaginer toute cette fête donnée à quelques  pas de votre hutte, votre douleur initiale s'amenuise. 


Le deuxième jour, le sage continue sa narration sur tout ce qu'il observe par la fenêtre, aujourd’hui il s'agit de 2 aras : des  perroquets magnifiques. 
- « je vois dit il, un perroquet aux belles plumes bleues et l'autre a des plumes d'un rouge sublime, ils sont en grande conversation. Ils sont tellement complices que l'un des deux pose sa tête sur l'épaule de l'autre. Et il émane tellement de tendresse et de douceur de ces oiseaux, que je vais rester la journée entière à les contempler", et il continue sa description pendant que vous vous laissez aller à vous détendre sur votre lit de fortune. 


Le troisième jour, le sage s' émerveille devant une scène qu'il vous décrit. Ils voient 3 femmes installées au soleil, entrain de fabriquer des bijoux, avec du bois, des plumes d'oiseaux, des coquillages.

- "Ce qui est magnifique c’est que chaque reflet de lumière apporte une couleur différente en fonction de l'heure de la journée. Et puis voir ces femmes qui partagent ce moment en riant, est fabuleux ».dit t'il


Tout en prenant le temps d'écouter encore une fois ce nouveau récit, vous vous apercevez que la douleur et la souffrance sont parties. Comme si la guérison était intervenue, alors que vous vous laissiez porter par toutes ces belles histoires.


 Le plus étonnant est que le vieux sage vous a apprit qu'il avait tout inventé, car il est aveugle depuis des années. 


Que retenir de tout ceci ? 


 Tout d'abord, qu’il y a toujours quelqu'un quelque part qui veille sur vous, aussi invisible soit il. 
Et puis la douleur, la souffrance, peuvent être diminué si ce n'est disparaître à partir du moment où votre attention est porté sur autre chose de plus agréable, de plaisant, de joyeux.

Et en acceptant l'aide de l'autre, elle peut agir comme par magie dans notre vie, au moment où nous en avons le plus besoin.

Peut être que ce n'est pas par hasard, alors faisons confiance, tout à un sens dans notre vie.


Il est temps maintenant de revenir dans un présent plus présent, en vous souvenant de vous rappeler que la vie est belle, et en remerciant toutes les parties qui ont contribué à cette belle expérience, et en demandant à votre inconscient de retenir tout les apprentissages précieux et utiles à retenir. 


Vous reprenez conscience de tout ce qui vous entoure dans la pièce dans laquelle vous vous trouvez. 
Les battement de votre cœur se font plus régulier, ainsi que votre respiration. 
Certaines parties de votre corps s'invitent au mouvement.
Et puis vous allez rouvrir vos yeux tranquillement à votre rythme. 

Merci d'avoir suivi ce voyage en Amazonie. 


 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.