Angie Gaube
Hypnose à Nîmes
Angie Gaube
Hypnose à Nîmes

Voyage au coeur du désert

PODCAST

 

Voyage au coeur du désert

Bienvenue dans un cocon de quiétude. 
Aujourd’hui, je vous amène faire un voyage au cœur du désert pour trouver la paix intérieure et peut être en apprendre davantage sur vous et la vie. 


Tout d’abord, je vais vous inviter à porter votre attention sur votre respiration. Prenez une inspiration lente et profonde, puis, de la même manière expirez de façon lente et profonde.


Vous décidez ensuite, avec curiosité et en collaboration avec chaque partie de votre esprit, l’expérience nécessaire et subtile pour votre évolution. 
Et tout votre corps se mobilise tranquillement et simplement et en toute sécurité et sans que vous ayez besoin de faire quoi que ce soit  pour l’équilibre suffisant et pour davantage de liberté. 
Et à un autre niveau cela améliore et organise agréablement, consciemment ou inconsciemment je ne sais pas exactement, et à chaque inspiration , quelque chose de vraiment important et unique pour votre harmonie intérieure aux changements que vous souhaitez. 
Et toutes les ressources inconscientes enrichissent en vous profondément et de plus en plus, le confort et le bien-être simples et indispensables pour une transe agréablement profonde pour vous permettre de faire ce que vous avez à faire. 
Et une facette de votre esprit façonne et crée à tout les niveaux et de façon autonome, les changements stimulants pour la découverte de votre chemin de lumière que vous découvrirez avec plaisir.   

 

Et maintenant je vais vous suggérer de vous retrouver en plein désert à dos d'un chameau, avec des gerricans d'eau, une lampe que vous avez négocié au souk, vous portez une tenue entièrement blanche en lin pour votre confort , et vous avez avec vous tout un matériel pour traverser le désert. Vous profitez du paysage et de la sérénité des lieux avec vos yeux : ici tout est superbe à perte de vue, les dunes de sables sont rigoureusement organisées, puis vous profitez avec vos oreilles : le silence est d’Or, mis à part les sons curieux provenant de vibrations dans les dunes de sables ou les bruits que produisent le chameau quand il doit s'accroupir ou se lever avec une charge importante sur le dos, et enfin vous ressentez ce calme que le désert vous procure, ce bien-être. 

 

Puis un soir, après une bonne journée de randonnée en chameau, lors d'une belle nuit étoilée, vous décidez de vous poser, pour vous reposer, vous trouvez une tente bien accueillante avec quelques bédouins qui prennent plaisir à vous préparer un plat traditionnel, des dattes et leur fameux thé à la menthe, avant d'aller vous étendre sur un lit à la belle étoile, laissant votre matériel juste à côté de vous. 


Soudain, un phénomène étrange se produisit, la lampe en cuivre que vous avez obtenu au souk pour une bouchée de pain, commence à bouger toute seule. Vous l’observez et tout d'un coup une moitié de corps fait son apparition au bout de la lampe, comme si quelqu'un était coincé dans ce petit espace, puis il réussit à s'extirper un être joyeux entièrement vêtu de blanc, il débute alors une conversation avec vous : 
-    «  Bienvenue à toi, je suis le génie de la lampe, je ne suis pas une légende ! Tu as su me trouver, bravo ! Je vais te donner un coup de pouce dans ta vie, voici 2 propositions, tu devras en éliminer 1 pour n'en garder qu'une, et ne te trompe ! ».
-    « choisis entre «  Changer les autres » ou « change toi toi-même », quel choix fais tu? 
Et vous répondez sans vraiment réfléchir, « changer les autres » bien sûr car il est tellement plus simple de changer les autres que soi même, enfin, c'est ce que vous croyez…et le génie disparaît. 


Le lendemain au petit matin, un groupe faisant beaucoup de bruit, vous tire de votre sommeil et vous empêche de profiter de votre quiétude matinale, comme vous l'auriez voulu. Vous vous levez alors de mauvaise humeur, foudroyant du regard tout les fautifs, tentant également de vous faire entendre par ces fauteurs de troubles, mais en vain. Vous repartez du campement plein de colère. 

 

Sur votre 2ieme journée, une tempête de sable se leva, anéantissant toutes vos chances d'avancer vers votre prochaine destination. Effectivement, les paysages du désert peuvent très vite passer du paradis à l'enfer, en fonction de la météo. Étant paralysé sur place, plusieurs questions se bousculent dans votre tête : 
-    et si tout à l'heure au lieu de répondre au génie, « changer les autres », vous aviez répondu « vous changez vous-même » cela aurait t’il changer quelque chose dans votre journée ?
-    est ce que vous auriez rencontré cette tempête aujourd’hui ?
-     Et si on ne pouvait pas changer les autres ? 
-    Et si on se battait contre des moulins à vent en voulant changer les autres ?
-     Et si finalement en se changeant soi-même cela nous apportait davantage de paix à l’intérieur de nous ? 
-    Et si ce matin, au lieu de vous emporter à votre réveil, vous aviez tout simplement ri avec ce groupe, qui plus est cela n'aurez été l'affaire que d'une heure dans votre journée ?
-     Et si vous aviez partagé un moment de convivialité avec eux au lieu de rester dans votre coin à bougonner contre eux ? 
-    Car finalement la colère que vous vous êtes infligée aurait pu facilement se transformer en un comportement plus sain, plus agréable, plus écologique pour vous, vous ne pensez pas ? 
-    Vous avez l’idée soudain, de frotter votre lampe de cuivre afin de demander de l'aide au génie d'hier soir, on ne sait jamais, peut être pourra t'il intervenir.


Puis, le génie refît son apparition et vous dit : « je vois que vous voulez changer d'avis », vous lui répondez que finalement il est inutile de combattre contre ce que vous ne maîtrisez pas, et que vous préférez lâcher prise sur ce qui ne vous appartient pas : c’est-à-dire les autres.
-    « Pour cela dit » le génie, « tu dois faire un autre choix entre « t'accepter toi-même » ou «  accepter les autres » que choisis tu ? »
 et ne voulant pas faire la même erreur une deuxième fois, vous lui dites 
-    « m'accepter moi-même  ok, mais pas accepter les autres ». Le génie prit note de ma demande, et la tempête de sable se calma comme par enchantement. 


Vous pouvez enfin continuer votre périple, en profitant ça et là des couleurs magnifiques qui s'offrent à vous, le contraste entre le bleu du ciel et le jaune ocre du sable, les plantes grasses et succulentes qui sillonnent votre chemin. Le reste de votre journée se passe à merveille, puis le coucher du soleil approchant, peignant l'horizon d’un dégradé de couleurs rougeâtres, vous apercevez le deuxième campement de bédouins dans lequel vous avez prévu d'y passer la nuit. 
Au programme : viande grillée au barbecue et douceurs locales, spectacle de danses orientales, et tatouage au henné.

 

Mais voila, une ombre vient noircir le tableau de la belle soirée en perspective : le groupe du matin est la présent aussi. Ayant compris la leçon, vous décidez de changer votre attitude vis-à-vis d'eux et vous mettez à partager et échanger des rires avec eux puis, emporté par un élan de joie vous vous lancez à chanter et danser autour du feu de camp, accompagné de vos nouveaux amis.

Tout se passait à merveille et vous en étiez ravi, vous passiez une excellente soirée quand, une personne seule, que vous n'aviez pas remarqué dans un coin, s’approcha pour que vous fassiez beaucoup moins de bruit, car cela la dérangeait.

Elle insista lourdement toute la soirée auprès de vous, ce qui eut le don de vous énerver et ce qui vous gâcha une partie du moment de plaisir auquel vous aviez goûté.

Durant la nuit, beaucoup plus froide que la veille, vous entendez des vents violents se lever dehors, semblant prendre la même tournure que la tempête de sable de la veille. Votre tente commença à se soulever, tandis que vous réfléchissez à tout ce qui s'est passé à cette soirée :  la première partie très agréable et la deuxième beaucoup moins , et tout un tas de questions se forment encore dans votre tête : 
-    J'ai eu l'intention  de passer une bonne soirée avec le groupe, ils l'ont ressenti et nous nous sommes ouverts les uns aux autres pour passer un délicieux moment mais pourquoi ai-je donc rencontré cette personne tant fermée et rigide ensuite ?
-    Est-ce que cela doit m'apprendre quelque chose ?
-    Et si les autres face à moi étaient mon miroir ?
-     Cela veut il dire que j'ai une partie de moi ouverte et joyeuse, et en même temps j'ai une autre partie de moi qui est fermé et rigide, dont je n'avais peut être pas conscience?
-    Peut être faut il que j'accepte les autres tels qu'ils sont aussi ?
-    Donc le génie quand il m'a demandé de choisir entre s'accepter soi même  ou accepter les autres, il fallait que je choisisse les 2 propositions peut être ?
-    Etre en accord avec soi même, accepter les autres sans vouloir les changer n'est ce pas le moyen de trouver la paix intérieure ? Et par la même trouver le bonheur ? 

 

La lampe en cuivre commença alors à s'agiter à nouveau, et le génie réapparut. 
«  bravo ! dit il, je vois que tu es sur la bonne voie, tu vois bien, toutes les réponses sont au fond de toi  et tout ce qui t'arrive dans la vie est là pour te faire comprendre quelque chose et te faire évoluer. Tu n'as plus besoin de moi maintenant ! » et le génie disparut. 


Dés le lendemain, vous profitez de votre journée pour faire du quad dans les dunes et vous vous adonnez à un nouveau divertissement : le sandboard, tout simplement du surf sur le sable à l’aide d'une planche de dune, un vrai régal, et tout avec une énergie débordante et une incroyable paix intérieure qui ne vous quittent plus. 

 

Il est temps maintenant de revenir par le plus beau des chemins, tandis que votre inconscient retient tout les apprentissages de cette expérience et intègre au fond de vous tout ce qu'il y a à intégrer. 


Vous reprenez conscience de votre enveloppe corporelle et de l'espace dans lequel vous vous trouvez. 
Votre respiration se fait plus régulière, et votre corps recommence à se mettre en mouvement, peut être ressentez vous l'envie de bouger de vos mains, vos bras, vos jambes, vos pieds. 


Et quand vous serez prêt vous allez rouvrir vos yeux  tranquillement et revenir dans l'ici et maintenant.

 

Merci d'avoir participé à ce voyage au cœur du désert, sur la voie de la paix intérieure. 
 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.